L’empathie, ça se travaille, ça s’apprend…

Empathie = la faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent. Peut-être une des clés du bien-être collectif… Et le Danemark l’a bien compris : ce pays est le seul au monde où les écoles enseignent l’empathie ! Et si c’était ça le secret du territoire le plus heureux de la terre ? *

C’est cela qu’apprennent les jeunes Danois de 6 à 16 ans. Alors, bien sûr, l’empathie ne s’enseigne pas comme on enseigne la grammaire ou la règle de trois. Il n’y a pas de méthode ni de devoirs à rendre. Lors de ces cours, les élèves sont tout simplement invités à communiquer, à écouter et à échanger entre eux. Par exemple, pour trouver une solution commune à un problème ou alors pour partager un gâteau qu’ils ont fait ensemble. Ça n’a l’air de rien mais ces moments précieux forgent les enfants pour toujours.

empathie

A travers des rencontres vraies, « hors du commun », les journées solidaires ÇA ME REGARDE proposent de toucher du doigt, d’expérimenter cette notion indispensable à la vie du groupe. Le jour J, c’est une bouffée d’oxygène pur pour chacun, bienveillante, constructive, pleine de sens et d’utilité… Le lendemain, c’est l’occasion de transformer l’expérience, d’influencer la vie de l’entreprise, le collectif, une fois revenu chacun dans son quotidien.

Nous nous appuyons sur les travaux de Rogers qui écrit que « les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d’un individu sont celles qu’il découvre par lui-même et qu’il s’approprie pour ne pas minimiser les traces que cela peut laisser ». Les journées solidaires ÇA ME REGARDE sont pleinement réussies si elles servent à la fois l’association et que l’entreprise en ressort également grandie, durablement et concrètement.

 * Le Danemark a été élu pays le plus heureux du monde, selon le rapport du World Happiness Report publié en mars 2016. http://worldhappiness.report/
2017-03-06T06:52:18+00:00

Les commentaires

  1. François Ledoux 6 mars 2017 à 7 h 13 min - Répondre

    François Ledoux T: 06 52 13 55 01

    >

  2. NAVEZ 6 mars 2017 à 9 h 48 min - Répondre

    Bonjour,
    Je suis, depuis votre création, chaque article de vos actions et celui-ci m’interpelle particulièrement.
    A l’heure où nous vivons de terribles moments de doute quant au futur dirigeant de la France, et pour éviter d’en arriver à des choix extrêmes aux relents des horreurs du passé, il me semble que cette notion d’empathie est plus que jamais importante.
    Si les dirigeants de nos partis politiques, de toutes tendances, (je parle de ceux qui s’appuient sur les vraies valeurs de la démocratie, base des fondements de la République), s’appliquaient déjà à eux-mêmes cette empathie, peut-être qu’ils seraient le moteur d’une nouvelle société où la tolérance redeviendrait une valeur morale essentielle.
    C’est en apprenant à communiquer dès le plus jeune âge qu’on se construit dans la confiance et non dans la défiance de l’autre que l’on craint et que l’on rejette par méconnaissance de ce qu’il est.
    Un grand merci donc pour l’action que vous menez, en ne se contentant pas de grandes idées seulement, mais bien plutôt en agissant directement sur le terrain.
    Véronique NAVEZ

Laisser un commentaire