Témoignage – Sébastien Gonfroy : « Faire les RP de ÇA ME REGARDE… »

Depuis septembre 2016, je travaille régulièrement aux côtés de l’équipe Ça Me Regarde à leur communication et principalement à animer leur relation avec les médias. L’idée de base, monter une conférence de presse pour faire connaitre les RTT solidaires. Fait rare, c’est une journaliste qui m’a recommandé à eux. Il semblait que je correspondais aux attentes de cette équipe un peu à part. Retour sur cette collaboration.

Ça Me Regarde, c’est raconter une histoire

Raconter l’histoire de cette petite entreprise coopérative est toujours très facile. Elle est née d’une expérience qui a transformé ceux qui y ont participé, et a grandi portée par de solides convictions. C’est une bien belle matière pour l’attaché de presse que je suis. Il me reste ensuite à capter l’attention de mes interlocuteurs pour les convaincre de raconter l’histoire et surtout d’échanger avec les acteurs.

Ces acteurs, parlons-en. Bosser avec eux, c’est avancer serein. Il n’est jamais à craindre que la sympathique équipe Ça Me Regarde et surtout que les deux co-fondateurs, Ségolène et Arnaud, gâchent une opportunité qui leur est offerte de défendre leur sujet. Leur franc-parler, l’énergie qui les anime, le tout agrémenté de centaines d’anecdotes, font mouche à chaque fois.

Ça Me Regarde, c’est travailler autrement

Travailler avec cette équipe, c’est s’obliger à être curieux. Seule la routine les arrête. Leur credo, c’est « il faut essayer ». La théorie n’est pas leur terrain privilégié. Eux c’est l’expérience. Et c’est déroutant. Puis, petit à petit, on y vient, même dans mon métier. On ose, on propose. En découle de véritables expériences nouvelles et une autre façon d’échanger avec les journalistes. Je me souviendrai longtemps de cette matinée passée chez Emmaüs, à trier et vendre des bibelots avec la journaliste d’un magazine national, habillé disons « confortablement », les « mains dedans » comme on dit. On était loin des conférences, petits-déjeuners et autres formats habituellement proposés.

Enfin, travailler pour Ça Me Regarde , c’est retrouver la confiance. La scop, c’est l’histoire d’une amitié entre les deux co-fondateurs. Une complémentarité et une écoute qui fait réellement avancer. Se laisser convaincre n’est jamais facile, alors prendre comme parti d’avant tout s’en remettre aux autres, c’est plus que courageux. Que penser d’une entreprise qui vous promet de la cohésion d’équipe et qui n’est pas capable de commencer par elle-même. Ça Me Regarde incarne sans nul doute la promesse qu’elle fait aux autres.

Au-delà des chiffres (plus d’une trentaine d’articles et sujets médias en un peu plus d’un an de collaboration), c’est la qualité des retombées obtenues que je retiens. Défendre ce sujet auprès des médias est une véritable bouffée d’oxygène et je le ferai autant qu’il me sera permis de le faire.

Merci pour votre confiance.

2018-02-13T09:38:08+00:00

Laisser un commentaire