Une journée sans KPI… Possible or not possible ?

La rencontre récente avec ce directeur à la recherche d’une activité pour son séminaire annuel, nous invite au questionnement….

Il semble authentique, aligné, désireux de faire bouger les lignes de son équipe, persuadé que la dimension solidaire des expériences que CA ME REGARDE propose, porte du sens dans son contexte et peut inspirer le collectif. En fin d’entretien, un peu gêné, il nous interroge prétextant une justification à apporter à sa hiérarchie :  » Quels indicateurs clés de performance sont mesurables sur vos séminaires ? Puis-je en attendre un retour sur investissement quantifiable et immédiat ? »

Peut-on tout mesurer ? Si naturellement chacun peut comprendre la nécessité pour un manager de piloter son activité au plus juste, si naturellement on peut comprendre que chaque euro investi doit être efficace et rentable, on se pose légitimement la question du  » TOUT KPI-able  »

CA ME REGARDE revendique une certaine différence dans l’approche de ce sujet. Nous encourageons les managers à sortir de ce cercle infini de la recherche de rentabilité immédiate (pour les sujets qui nous concernent…). S’il est évident que certains conseils seraient totalement capables de définir des KPI sur les expériences que nous concevons, c’est dans l’état d’esprit, avant tout que nous ne souhaitons pas entrer dans cette logique.

Cohésion – Ouverture (à soi et à l’autre) – Empathie – Lâcher-prise – Dépassement de soi, de ses frontières, de ses a priori, de ses préjugés – Stupéfaction… sont les enjeux du cheminement que nous proposons de faire ensemble. Nos expériences relient et inspirent vos collaborateurs différemment. Elles laissent deux types de traces : d’une part, de manière immédiate, la satisfaction de la journée collective passée ensemble, la joie, le coté fun, la dynamique de teambuilding, la rencontre avec l’association et ses bénéficiaires, la fierté d’y avoir participé… bref l’ambiance très conviviale, chaude, du moment qui rapproche naturellement et durablement le groupe… D’autre part et avec le recul du lendemain, et des jours qui suivent, un collaborateur qui s’ouvre plus naturellement à ses collègues. Une écoute globale plus attentive lors des réunions en respectant la parole de l’autre, sans l’interrompre. L’envie de déjeuner avec une collègue qui ne m’était jamais passée en tête jusqu’à ce jour. L’enthousiasme de proposer un autre mode de fonctionnement pour le projet en cours, avec la conviction d’être écouté. Le courage de m’exprimer avec bienveillance si je ne suis pas d’accord avec le choix retenu sur un point sensible du dossier. La conviction qu’il faut aider ce collaborateur (que je connais peu) qui traverse une période difficile.

Alors on peut se poser la question : est-ce que tout cela peut rentrer dans des cellules Excel ?…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos articles :

2018-07-10T07:34:53+00:00

Laisser un commentaire