« Être tout de suite dans la « pratique » de l’entraide », retour sur un séminaire en tous points utile.

Le rendez-vous était fixé à 8h30 précises devant la ressourcerie « Le Cingal Respire » près de Caen, en Normandie, le 6 avril dernier. Autour d’un café d’accueil, les salariés de Legallais ont découvert l’association et les missions de la journée : création de mobilier en palette, réaménagement du magasin et customisation de meubles.

Au cœur de cette ressourcerie, les collaborateurs du distributeur de solutions et de produits pour les professionnels du bâtiment ont pu découvrir le quotidien d’un chantier d’insertion et de ses dix salariés.

Être utile avant tout

« Bien souvent nous avons tous de bonnes intentions et l’envie d’aider. Nous ne savons par contre pas forcément comment nous y prendre et par où commencer » explique Aodren Cosnier, le directeur Achats et Offre Produits de Legallais. « L’idée de ce séminaire solidaire était avant tout guidé par la volonté que les participants puissent repartir de cette journée « parenthèse » en ayant le sentiment d’avoir été utiles. »

Une utilité qui n’a pas tardé à s’exprimer. Aidés de salariés de la ressourcerie Franck, Christophe et Guillaume, les « Legallais » ont réalisé différents ateliers : réalisation de mobilier d’extérieur en palettes recyclées d’un côté, rénovation de meubles en vue de leur vente de l’autre ou encore réaménagement de fond en comble de l’espace de vente de l’association : personne n’a chômé ! « C’était l’occasion pour nous d’être dans la manipulation de nos produits et ainsi un peu plus proche du quotidien de nos clients. » s’amuse Aodren.

Et le temps passe vite lorsqu’on ne le compte plus. « Ce séminaire était une belle initiative avec un bel objectif solidaire qui pour ma part m’a vraiment intéressé. » s’enthousiasme Thomas Renouf, chef de marché. Il regrette toutefois n’avoir pas eu le temps de « plus tourner sur les divers ateliers » lorsqu’est arrivé le moment de raccrocher les outils et de partager entre collaborateurs.

Un séminaire moins « expérimental » et plus « humain »

Car ce moment solidaire était aussi un séminaire d’équipe. Un instant riche à vivre avec ses collègues, propice au lâcher prise et au dépassement de soi pour mieux se retrouver et échanger.

Rachel Stefani, assistante marketing, se souvient d’une « palette de séminaires des plus diversifiés » avant d’énumérer, « la compétition avec le char à voile, la créativité avec l’œuvre picturale collaborative ou encore l’expérimentale soirée dans le noir ». Rachel se félicite de ce format : « cette année a placé l’humain et l’engagement citoyen au cœur de notre teambuilder ! ».

Aodren, initiateur de la démarche, souhaitait que « la journée vécue ensemble ait un sens particulier ». Un objectif qui nous parle immédiatement chez Ça Me Regarde. Il conclue : « ce séminaire solidaire était l’occasion de permettre à chacun d’être tout de suite dans la pratique de l’entraide ».

Mission accomplie … bravo Legallais !

2018-10-24T14:27:15+02:0024/10/2018|Ca me regarde... Et vous|

Laisser un commentaire