« Construire une relation différente » : le solidaire, outil d’intégration des collaborateurs.

En 2018, ARPAVIE – groupe associatif gestionnaire de résidences pour personnes âgées – a souhaité donner un nouveau souffle à l’intégration de ses directeurs d’établissement. Le projet était de construire une relation différente et générer de la cohésion de groupe entre ces cadres isolés dans leurs établissements. Retour sur cette démarche en deux temps par Isabelle Sayde, Responsable adjointe emploi et recrutement du groupe associatif.

Comment l’idée du solidaire comme outil d’intégration des collaborateurs vous est-elle venue ?

L’association ARPAVIE, acteur du secteur médico-social, spécialisée dans l’hébergement et l’accompagnement des personnes âgées, est constituée de 125 établissements sur le territoire national (EHPAD, résidences autonomie, résidences services et SSIAD), elle héberge 9.000 résidents et emploie 3.000 collaborateurs. Nous souhaitions revoir le format des séminaires d’intégration de nos directeurs d’établissements nouvellement embauchés. Nous avons travaillé avec notre service communication qui avait déjà rencontré Arnaud Fimat lors d’un salon. Nous recherchions un « team-building » différent, en lien avec nos valeurs associatives. En rencontrant Arnaud, nous étions convaincus d’avoir trouvé le bon partenaire.

Une première session en janvier 2018, une autre en novembre dernier. Quel regard portez-vous à froid sur ces séminaires d’intégration solidaire ?

Avec Arnaud, nous sommes partis sur une idée de « rencontre » entre nos directeurs d’établissements et des jeunes de l’Ecole de la 2e Chance. L’Ecole de la seconde chance a pour objectif d’assurer l’insertion sociale, citoyenne et professionnelle de jeunes adultes sans qualification et sans emploi. Notre objectif était de pouvoir faire « sortir du cadre » nos directeurs d’établissements. Qu’ils puissent prendre du recul et de la hauteur par rapport à leur quotidien. Notre envie était de construire une relation différente, de générer de la cohésion de groupe entre les directeurs, de créer des moments propices pour créer du lien.

Ces temps de partage ont bien fonctionné. A travers une approche en trois temps forts après la création de binômes directeur/jeune :
•Rencontre et marche dialoguée
•Atelier « en chemin vers l’emploi »
•Débriefing à chaud en petites équipes

Les jeunes ont repris confiance en découvrant les parcours parfois atypiques de nos directeurs d’établissement. Reprise d’études, reconversion professionnelle, cela leur démontre qu’on peut arriver à son objectif par des chemins détournés. Nos directeurs ont été sensibles à ce public, ils ont pu se sentir utiles et apporter des conseils, remotiver ces jeunes sortis des circuits classiques.

Pour aller plus loin, nous souhaitons que des jeunes puissent aussi découvrir un secteur parfois méconnu et/ou malmené par les médias et découvrent une nouvelle voie professionnelle, voire une vocation. Il en est ressorti un côté très positif, avec de l’enthousiasme, de la joie. Une belle rencontre !

24 janvier 2018, les collaborateurs ARPAVIE ont rencontré les jeunes de l’Écoles de la 2ème Chance.

3/ En tant que RH, quel regard portez-vous sur l’immersion solidaire comme outil de management ? En quoi est-ce selon vous le moteur d’une transformation profonde des équipes et des personnes qui la composent ?

La question des transformations de cette économie sociale et solidaire se pose, alors que nos activités entrent en concurrence avec celles de l’économie marchande, le privé lucratif, il nous semble important de rester en phase avec nos valeurs de fond. Nos directeurs d’établissements ne sont pas tout à fait comme les autres, ils arrivent rarement par hasard dans ce secteur du médico-social et nous constatons que de plus en plus de candidats sont issus de reconversion professionnelle avec parfois des virages à 180° ! Rejoindre ARPAVIE c’est pouvoir exercer son métier dans une activité qui a du « sens ». Rassemblés autour de valeurs communes, les collaborateurs sont fiers d’appartenir à un réseau d’équipes pour qui le respect, la tolérance, l’écoute, la reconnaissance et le soutien font sens. L’immersion solidaire est complètement en phase avec les valeurs portées. Elle permet ainsi de favoriser l’engagement des collaborateurs.

2019-03-27T13:44:22+01:0005/03/2019|Ca me regarde... Et vous|

Laisser un commentaire