LCI.fr : « A la fin de la journée, tu t’es senti utile » : et si, vous aussi, vous deveniez bénévole grâce à votre entreprise ?

REPORTAGE – De plus en plus salariés et dirigeants expriment une crise de sens sur leur action au sein de l’entreprise. Pour y remédier, certaines sociétés proposent à leurs collaborateurs, via la coopérative Ca me regarde, de tester le bénévolat dans des associations. Nous avons passé une journée avec des salariés venus aider des jeunes dans une Ecole de la deuxième chance.

« Il manque qui ? » « Ah, toujours les mêmes, les retardataires ! » « Y a du café ? » Légère fébrilité, excitation de la découverte…  Le temps fleure bon le printemps et comme un air d’échappée pour cette vingtaine de salariés. Ce matin-là, ils se retrouvent à l’entrée de l’Ecole de la deuxième chance, un établissement du 19e arrondissement de Paris qui vise à faciliter l’accès à l’emploi des jeunes sans diplôme ou qualification.

Le café est là, et Dorothée Cadré, qui gère la journée, fait les présentations. Car se retrouvent ici deux univers, deux publics, deux cultures. D’un côté, les jeunes de l’Ecole, aux trajectoires parfois hachées, qui disposent ici d’une formation personnalisée pour trouver un job. De l’autre, à peine plus âgés, des salariés de Younited Crédit, une société spécialisée dans le crédit à la consommation qui viennent passer la journée. Ils sont décontractés, jean-baskets, ont le tutoiement facile. Souriants et détendus, ils travaillent dans une jeune boîte qui monte, monte, monte. Bref, l’univers de l’entreprise et celui du secteur associatif,  pour une fois réunis afin de passer ensemble… une journée solidaire. Objectif : que les salariés fassent profiter les jeunes de leurs compétences. Et, surtout, que tout le monde se mélange et apprenne les uns des autres.

Lire l’article en intégralité.

2019-06-06T16:53:45+02:0025/05/2019|Presse|

Laisser un commentaire